Sécurité

Hiver : Le froid et les personnes âgées

Hiver : Le froid et les personnes âgées

Le froid et les seniors : les bons réflexes pour affronter l’hiver

Chaque canicule est accompagnée de messages d’informations à l’intention des personnes âgées. Moins médiatisés, les risques associés au froid sont pourtant bien réels.

Voici quelques conseils pour aider les seniors à adopter les bons comportements quand les températures baissent.

  • Les personnes âgées sont particulièrement sensibles au froid. La raison est avant tout physiologique. Avec l’âge, la circulation sanguine est ralentie. Ce qui rend moins efficace le fonctionnement des capteurs disséminés un peu partout sur le corps. Ces capteurs servent à transmettre l’information à l’hypothalamus pour permettre la régulation thermique du corps. Grâce à eux, l’hypothalamus agit à la manière d’un thermostat pour maintenir la température du corps à 37 degrés. C’est en effet l’hypothalamus qui provoque la contraction des vaisseaux sanguins.  Pour éviter notamment que le sang ne se refroidisse au contact de la peau ou encore le réflexe de frissons, ces contractions musculaires qui sont destinées à créer de la chaleur. Deux phénomènes qui se déclenchent automatiquement pour permettre à notre organisme de s’adapter à la baisse de température.
  • A cette baisse de la circulation sanguine s’ajoutent d’autres facteurs qui vont rendre les seniors particulièrement sensibles au froid. Par exemple, la prise de certains médicaments. Les vasodilatateurs, les anti-hyper-tenseurs, les traitements contre la thyroïde ou encore les neuroleptiques diminuent la contraction des vaisseaux chez des personnes âgées qui ont déjà naturellement moins la sensation de froid.

Le grand froid nécessite donc une grande vigilance car il augmente le risque d’hypothermie pour la personne âgée. Que le baromètre monte ou descende, des conseils de bon sens et des astuces peuvent simplifier la vie des seniors et rassurer leur entourage.

Un chez soi à bonne température

Ni trop chaud, ni trop froid. Pour les personnes âgées la température idéale de la maison doit être comprise entre 20 et 22 degrés. A noter toutefois que 19 degrés suffiront pour une personne particulièrement active qui continue à sortir régulièrement en dehors de son domicile.

Maintenir son logement chaud n’empêche pas de l’aérer. Quelques minutes par jour sont suffisantes pour renouveler l’air ambiant et éviter les intoxications : une bouffée d’air frais saine est également bonne pour le moral !

Vêtements contre le froid

Plutôt que pousser exagérément le chauffage, mieux vaut que la personne âgée se vêtisse un peu plus. La saison froide est l’occasion de ressortir les vêtements chauds. Tout en sachant que plusieurs couches de vêtements seront le moyen le plus efficace de garder son corps à la bonne température.

Penser en particulier à bien couvrir les extrémités du corps. Comme avec un cache-nez pour respirer moins d’air froid ou encore des gants pour se protéger les mains. Pour combattre la sensation de froid aux pieds, privilégiez de bonnes chaussures (adaptées à la marche par mauvais temps) ou de confortables chaussons pour l’intérieur !

Des accessoires cocoon

En plus des vêtements contre le froid, il y aussi toute une panoplie d’accessoires qui aideront nos aînés à se sentir bien au chaud. Le plaid que l’on pose sur soi lorsque l’on s’installe devant la télévision ou pour lire le journal est un allié précieux. Le polaire détrône aujourd’hui la couverture en crochet d’antan qui retrouve pourtant les faveurs de certaines revues de mode ou déco.

La bouillotte et la couverture chauffante sont des incontournables pour la nuit, voire le jour pour les plus frileux. La traditionnelle bouillotte remplie d’eau chaude nécessite une grande vigilance lorsqu’on l’utilise. Plus simple d’utilisation, la bouillotte aux noyaux de cerises ou aux plantes, remplit le même office, avec en plus une fonction de relaxation. Elle prend parfois la forme d’un oreiller ou d’un cale-nuque, effet cocoon garanti !

A réchauffer au micro-ondes ou à activer par simple pression, chaque hiver voit apparaître de nouveaux gadgets anti-froid : à adopter ou non ! Particulièrement pratiques, certains ont même un double effet chaud ou froid, pour s’adapter aux basses comme aux hautes températures.

Bien s’alimenter : la règle d’or

Reste que l’alimentation est somme toute le meilleur moyen de lutter contre le froid !

Contrairement aux idées reçues, il vaut mieux ne pas manger trop gras ni davantage. Les plats en sauce, si savoureux soient-ils, ne sont pas les meilleurs coupe-froid. Mieux vaut privilégier les sucres lents : pâtes, riz, lentilles. Les soupes ont toujours bonne réputation en hiver. Et à juste titre : elles sont riches en fibres et en vitamines et contribuent à une bonne hydratation. Pour le reste, conserver une alimentation saine, équilibrée, à base de produits frais. La bonne alimentation est le meilleur des médicaments au quotidien.

Côté boissons, il faut veiller à une bonne hydratation même en hiver. En effet, le chauffage contribuant à dessécher l’ air ambiant, il y a même en hiver un risque de déshydratation de la personne âgée. Il est donc nécessaire de boire beaucoup : café et thé avec modération, soupes et infusions sans limitation ! Quant aux boissons alcoolisées, contrairement à une autre idée très répandue, elles ne réchauffent pas ! Au contraire, elles provoquent un engourdissement du corps qui du coup perçoit moins bien les signaux d’alerte liés au froid. L’alcool s’avère alors particulièrement dangereux.

Hygiène de vie

Et que faire quand les températures baissent ? Surtout ne pas se laisser aller ! Si les sorties sont fortement déconseillées en cas de neige ou verglas, elles sont possibles quand les températures sont fraîches si on prend la précaution de bien se protéger du froid et d’adapter la durée de la sortie.

S’il fait un temps à ne pas mettre le nez dehors, même équipé d’une écharpe, pas question de se laisser à la morosité. Les médecins craignent autant les méfaits directs liés au froid que leurs conséquences sur le moral des personnes âgées. Au fil des jours, pour une personne qui s’isole chez elle, la déprime peut se transformer en dépression.

C’est dans ces moments que le cadre de vie vient jouer un rôle important. De ce point, les résidences services pour seniors déploient des trésors d’ingéniosité pour proposer des activités à leurs résidents par tous les temps. Un changement de programme dû à la météo devient alors une excellente opportunité pour découvrir une nouvelle activité à pratiquer à l’intérieur !

Un entourage chaleureux

Au delà de tous ces conseils, le meilleur remède anti-froid reste un entourage chaleureux. Famille, voisins, amis, résidents d’une maison de retraite ou d’une résidence services, la chaleur d’échanges humains reste irremplaçable. Cette flamme-là est le meilleur remède anti-froid.

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié.

Vous devriez aimer

vivre en residence seniors demander un devis

Lire la suite