Résidences seniors

L’accueil familial des personnes âgées

L'accueil familial des personnes âgées

L’accueil familial des personnes âgées : une option encore méconnue

L’accueil familial est une solution peu connue pour l’hébergement des personnes âgées. La loi relative à l’adaptation de la société au vieillissement en a fait une de ses priorités mais elle demeure peu développée. L’accueil familial répond pourtant à de réels besoins pour les personnes âgées qui ne veulent ou ne peuvent plus continuer à vivre chez elles momentanément ou définitivement. C’est en effet une formule d’accueil qui vient utilement compléter l’offre proposée en établissements collectifs (résidences seniors, Ehpad, foyers logements).

Les accueillants : des profils variés

Le principe de l’accueil familial est qu’une famille d’accueil propose aux personnes âgées (ou handicapées) de partager sa vie quotidienne en contrepartie d’une rémunération. Dans la réalité, l’accueillant peut être un couple ou une personne seule.

Il ne faut ni formation, ni diplôme spécifique pour devenir accueillant familial. Les accueillants ont de fait des parcours et profils variés. Très souvent, ce sont des personnes qui ont travaillé auparavant dans la santé, l’aide à domicile ou encore les services à la personne. Ce sont aussi parfois d’anciens aidants familiaux qui ont déjà accompagné un proche. Il faut cependant savoir qu’il ne peut y avoir aucun lien de parenté entre l’accueillant et la personne accueillie.

Car pour éviter tout risque d’abus, l’accueil familial est soumis à différents contrôles.

Famille d’accueil : un agrément nécessaire

En effet, l’activité d’accueillant familial ne peut être exercée qu’après un agrément délivré par le président du conseil départemental. Valable pour une durée de 5 ans, cet agrément prend en compte différents critères.

  • Le logement est examiné. Le nombre de pièces, leur taille (chambre de 9 m² minimum pour une personne, 16 m² pour un couple), sanitaires (partagés ou privés), leur accessibilité mais aussi les équipements présents.
  • Les conditions d’accueil (santé, sécurité, environnement social…) sont également étudiées ainsi que le projet d’accueil (organisation et continuité de l’accueil, formation nécessaire pour exercer l’accompagnement d’une personne).
  • Enfin l’accueillant doit accepter le suivi médico-social des personnes accueillies.

La procédure d’agrément comprend au moins un entretien et une visite sur place et inclut le contrôle du casier judiciaire de l’accueillant.

Au final l’agrément délivré va préciser le nombre de personnes qui pourront être accueillies. Dans les faits, un accueillant familial ne peut pas recevoir plus de 3 personnes en même temps. Sur dérogation et dans le cas d’un couple, ce maximum peut être porté à 4 personnes.

Un contrat d’accueil pour préciser la vie partagée

L’accueil familial se concrétise le plus souvent par un contrat établi entre l’accueillant et la personne accueillie. Ce contrat pose les conditions nécessaires pour permettre une présence aidante et stimulante aux côtés de la personne âgée tout en garantissant sa santé, sa sécurité et son bien-être.

Le contrat d’accueil familial va ainsi lister les prestations fournies :

  • hébergement,
  • restauration,
  • assistance pour la vie quotidienne (lever, coucher, toilettes),
  • entretien du linge,
  • ménage,
  • déplacement…

Il va également préciser différents points de la vie commune :

  • repas partagés (déjeuners et/ou dîners),
  • pièces mises à disposition,
  • moyen de communication disponible sur place en permanence et en cas d’urgence,
  • visites des proches, sorties et autres activités…

Le contrat indique aussi la durée de l’accueil :

  • temporaire (lors de vacances de proches ou de l’aidant familial par exemple);
  • permanent;
  • à temps plein partiel (en journée uniquement);
  • séquentiel (le week-end par exemple).

Les conditions financières sont bien entendu précisées et détaillées si nécessaire. A noter en particulier que différentes aides peuvent être sollicitées dans le cadre de l’accueil familial.

Une solution d’hébergement seniors en grande proximité

L’accueil familial est donc une solution qui, pour être bien vécue, suppose un respect des règles de vie définies et une bonne entente. Elle implique l’accueillant mais aussi sa famille. Cette dernière va devoir s’intégrer dans un nouveau cadre de vie avec ses us et coutumes. C’est dire si les parties doivent réussir à vivre en bonne intelligence : se comprendre et se respecter.

L’accueil familial convient à ce titre aux personnes qui ont besoin d’une présence régulière et rassurante et qui apprécient ou du moins acceptent cette très grande proximité. A l’inverse, les résidences seniors  seront plus adaptées à ceux qui souhaitent l’indépendance d’un « chez soi » tout en ayant une vie riche en contacts et activités multiples.

C’est dire combien il est important de s’intéresser aux différentes typologies de maisons d’accueil pour seniors. N’hésitez pas à visiter avant de faire votre choix. Les offres sont multiples, comme les parcours de vie !

Pour en savoir plus

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié.

Vous devriez aimer

vivre en residence seniors demander un devis

Lire la suite