Résidences seniors

Quelle solution avant la maison de retraite ?

Trouver une solution avant la maison de retraite, c’est le défi auquel sont confrontés bien des personnes âgées et leurs proches. La question peut se poser en urgence, après une chute, une maladie ou une hospitalisation. Elle peut aussi s’imposer face à l’épuisement des aidants et aux difficultés quotidiennes. Que vous vous interrogiez pour vous ou pour un proche, voici différentes pistes pour trouver le lieu de vie pour seniors qui convient à vos attentes.

Chez soi,
oui mais avec des aides !

Une première solution avant la maison de retraite est de voir si le maintien à domicile peut être prolongé. On le sait, un déménagement est toujours source de stress. Avec le grand âge, c’est encore plus vrai. Voici donc quelques dispositifs qui facilitent le maintien à domicile des personnes âgées.

  • Un domicile adapté

Tout d’abord, pensez à solliciter l’aide de professionnels compétents (ergothérapeutes notamment) spécialisés dans l’adaptation du domicile. Leur regard et leur expérience vont vous permettre d’identifier les principales améliorations à apporter au logement. Leur intervention vise notamment à minimiser le risque de chute des seniors, faciliter les déplacements et les gestes du quotidien.  Un plan incliné, une douche à l’italienne, des barres d’appui, des volets électriques, des aménagements simples facilitent la vie. Des aides existent, renseignez-vous auprès du CLIC dont dépend votre domicile.

  • La télésurveillance

Une solution rassurante pour la personne âgée comme pour ses proches. Là aussi, les possibilités sont multiples : dispositif d’alerte en cas de chute, médaillon d’appel, alarme via un bouton spécifique sur le téléphone portable. Le choix se fera en fonction du coût et aussi du délai d’intervention sur place par les proches ou un professionnel.

  • L’ aide à domicile

Une présence précieuse. L’intervention d’une aide est souvent indispensable pour le bon entretien du logement. Elle réduit le risque d’accidents lors du ménage, qui sont une des premières causes de chute. Cette présence régulière permet de suivre l’état de santé de la personne âgée et représente souvent l’un des rares contacts avec le monde extérieur. L’aide à domicile (cliquez ici pour en savoir plus) peut aussi apporter une aide pour les courses ou la préparation des repas. Ne pas oublier non plus les services de portage de repas proposés notamment par les CCAS. Ils contribuent à lutter contre la dénutrition des seniors.

  • Partager son logement

Rien de tel pour combattre la solitude ! Parce que les logements des personnes âgées sont souvent devenus trop grands pour elles, la colocation est une solution qui se développe. Le coût de l’hébergement est réduit, voire nul, selon les contreparties demandées : présence le soir, partage d’un repas, etc. Les mises en relations se font généralement par des associations qui aident à fixer les règles pour une bonne cohabitation. La formule plaît aux aînés, souvent réticents au début. Elle est recherchée par tous ceux qui ont un budget réduit, en particulier les étudiants.

Notre avis : les différents aides en faveur du maintien à domicile peuvent se combiner. A défaut d’éviter un déménagement, elles permettent souvent de le différer pendant quelques années. Mais lorsque elles ont atteint leurs limites, il n’y a plus d’alternative à un changement de domicile.

L’habitat regroupé :
ensemble, c’est mieux

En effet, quand le logement est inadapté, trop éloigné ou trop lourd d’entretien, quitter le domicile devient une nécessité. Il existe différentes formules d’habitat regroupé qui peuvent représenter une solution avant la maison de retraite.

  • L’habitat collectif ou co-habitat

Un projet d’habitat collectif est porté par des personnes qui se regroupent pour concevoir ensemble leurs logements. Cet ensemble résidentiel comprend des logements privés mais aussi des espaces collectifs : buanderie, chambre d’invité, salle commune… L’habitat collectif intéresse des profils très variés, notamment les seniors, qui y voient des lieux de vie riches d’échanges. Très souvent, cet habitat va de pair avec des préoccupations écologiques et sociales.

  • L’habitat intergénérationnel

Pour rassembler différentes tranches d’âge. Ils ont pour vocation de faire vivre en proximité mais séparément étudiants, familles et personnes âgées. Les logements sont conçus pour chaque génération : du studio au 4 voire 5 pièces.

Ces projets sont réalisés à l’initiative de  bailleurs sociaux ou d’investisseurs privés.

  • L’habitat regroupé spécial seniors

Ces logements réservés aux personnes âgées sont mis en oeuvre par des collectivités locales pour répondre aux problématiques d’une population vieillissante. Conçu comme un lieu de vie pour seniors, ils intègrent les problématiques de mobilité réduite et des services additionnels tels que le portage des repas.

  • Béguinages, résidences autonomie

Historiquement les béguinages hébergeaient des communautés religieuses. Aujourd’hui ce terme désigne des ensembles de maisons souvent de plain-pied destinées aux personnes âgées notamment. Quant aux résidences autonomie, ex-foyers logements séniors, il s’agit de logements à vocation sociale destinés aux personnes âgées. Géré par les CCAS, ce parc immobilier est plutôt vieillissant. Son fonctionnement souffre souvent de fortes contraintes budgétaires.

Notre avis. L’habitat regroupé est encouragé par les pouvoirs publics et correspond à une vraie demande. C’est une bonne réponse à l’isolement des personnes âgées. Avant de s’engager dans un tel projet, il est important de se projeter dans la durée. Le logement, sa situation et son fonctionnement conviendront-ils toujours lorsque la personne sera moins autonome ? Quels seront les dispositifs à mettre en place en cas de dépendance partielle, voire totale ? Ce questionnement est nécessaire pour éviter les déconvenues.

La résidence services :
une solution personnalisée et évolutive

Forme particulière d’habitat regroupé, la résidence avec services se distingue par son adaptation aux besoins des seniors et l’accompagnement quotidien proposé. Elle est destinée à des personnes autonomes ou semi-autonomes. Elle représente une solution avant la maison de retraite particulièrement bien adaptée.

  • De vrais espaces de vie seniors

Qu’il s’agisse d’appartements ou de pavillons, tout est pensé pour les personnes âgées. L’aménagement (douche à l’italienne, barres d’appui) prévient le risque de chute. L’espace extérieur privatif, quand il existe, est d’un entretien facile, si possible assuré par la résidence. Des logements faciles à vivre et sans souci !

  • Une multitude de services

Des services pour faciliter la vie des personnes âgées : navette, aide aux déplacements, restauration… A noter, certaines résidences seniors offrent également un service de conciergerie. Ce service peut notamment apporter une aide pour les démarches administratives, les rendez-vous médicaux, l’intervention de professionnels (santé, aide à domicile etc).

  • Un cadre rassurant

Les dispositifs destinés à la sécurité des résidents varient d’un établissement à l’autre. A privilégier : la présence sur place 24H/24 d’un personnel formé aux premiers secours, joignable sur simple appel (par médaillon ou autre dispositif). En effet, une intervention rapide permettra une meilleure prise en charge et rassurera le résident et ses proches.

  • Des animations pour s’ouvrir à la vie

De l’activité physique adaptée aux seniors à la réalité augmentée, en passant par le tricot ou la peinture, en matière d’animations, les résidences senior ne manquent pas d’imagination ! Certaines accueillent d’ailleurs régulièrement des expositions (peintures, sculptures, photos), voire des concerts, des pièces de théâtre ou des spectacles de cirques ! Une ouverture bienvenue qui contribue à dynamiser la vie des résidences et leur image.

Nos conseils 

  • Vérifiez si on peut apporter ses propres meubles et conserver éventuellement son animal de compagnie. Ce sont en effet des éléments qui comptent lors de l’installation dans un nouveau cadre de vie.
  • Pensez aussi à l’accompagnement en cas de problème de santé. Privilégiez les résidences pour personnes âgées à taille humaine (moins de 100 résidents) où les relations seront plus personnelles.
  • Renseignez-vous également sur ce qui est inclus dans la tarification annoncée. Certaines résidences ont mis en place une tarification tout compris (animations, charges locatives), qui évite les mauvaises surprises comme par exemple aux Résidentiels (voir les tarifs).
  • Privilégiez la concertation.
  • Ce dossier pourrait également vous intéresser >> Comment choisir une residence pour seniors.

En conclusion, il n’y a pas une seule solution avant la maison de retraite mais bien plusieurs solutions. En matière d’hébergement seniors comme pour tout projet de vie, il est nécessaire d’anticiper le plus possible. Il est bien entendu important que le choix se fasse le plus possible en accord avec la personne âgée. Ne pas hésiter à solliciter l’avis des aidants familiaux et professionnels. Tout aussi indispensables seront les visites sur place. Pour découvrir les lieux mais aussi rencontrer les responsables, mieux cerner l’accompagnement des personnes âgées qui y est proposé.

La solution choisie sera peut-être l’ultime lieu de vie. Raison de plus pour l’étudier et la sélectionner avec le plus grand soin.

1 commentaire
  1. COURTE 1 mois

    article très interessant
    merci

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié.

Vous devriez aimer

vivre en residence seniors demander un devis

Lire la suite