Sécurité

Seniors, chez soi en toute sécurité

securite personne agee

Seniors, anticipez pour mieux vivre !

Comment vivre chez soi en toute sécurité lorsque l’on est senior et éviter les accidents domestiques ? Savez-vous que des mesures préventives pourraient considérablement réduire le risque de chute, première cause de mortalité des plus de 65 ans.

Accidents de la vie courante : êtes-vous bien préparé ?

Moins médiatisés que les accidents de la route, les accidents de la vie courante sont la troisième cause de décès en France, juste après le cancer et les AVC (accidents vasculaires cérébraux). Chaque année, ils provoquent 20 000 morts, dont 75% concernent des personnes de plus de 65 ans.

Particulièrement visés par ces accidents, les seniors y sont pourtant très mal préparés. Il existe pourtant des solutions pour sécuriser l’environnement. C’est le constat que fait Muriel Bouin, directrice adjointe de Calyxis, centre de ressources et d’expertise dédié à la prévention des risques de la personne dans la vie quotidienne. Elle constate que les seniors vivent dans le temps présent. Ils ont envie de faire des dépenses de décoration pour leur intérieur mais ne sont pas prêts à envisager des travaux d’aménagement pour anticiper leur baisse d’autonomie. Quand on leur demande quel est leur âge ressenti, ils déclarent 10 ans de moins !

A première vue réjouissante, cette belle vitalité n’est pas sans inconvénient. En effet, elle n’incite pas les seniors à prendre des mesures préventives pour apporter de la sécurité dans le logement et limiter notamment le risque de chute. Or la chute est la première cause d’hospitalisation mais aussi de mortalité des personnes âgées avec 9 000 décès par an. Le plus souvent, elle se produit dans le logement du senior.

« La chute est un marqueur fort de dépendance »

poursuit Muriel Bouin.

« Elle peut déclencher divers phénomènes qui vont venir perturber l’autonomie et la vie quotidienne :  peur, hospitalisation. Son impact sera d’autant plus important que la personne sera restée longtemps à terre, avec des difficultés à se relever. »

Et l’on estime qu’après une chute, le risque de tomber à nouveau est multiplié par 20.

securite personne agée
Moment de vie 100% Résidentiels

Etre en sécurité passe par la prévention des chutes

Pourtant des conseils de bon sens peuvent réduire considérablement les risques d’accidents. Un chez soi plus sûr commence par des précautions souvent peu onéreuses et qui limitent en particulier le risque de chute.

  • Eclairer

Même si on ne fait que passer dans une pièce, il faut absolument qu’elle soit éclairée. La solution pour les pièces peu fréquentées sont les détecteurs de présence et chemins lumineux. On trouve désormais facilement des ampoules avec détecteur de mouvements ou des rubans adhésifs équipés de LED que l’on découpe à la longueur souhaitée pour baliser un trajet (du lit aux toilettes par exemples). Faciles à installer et peu coûteux ces moyens simples sont pertinents pour éviter des chutes liées à l’obscurité.

  • Chasse aux glissades

Attention aux fils électriques qui traînent, aux carrelages glissants. Quant aux tapis, si vous y tenez, il n’est pas nécessaire de les enlever, vous pouvez les fixer avec du scotch double face. Mieux encore, installez un sous-tapis, sorte de grille antidérapante spécialement conçus à cet effet ! Vous conservez  ainsi votre tapis préféré sans renoncer à votre sécurité !

Seniors, chez soi en toute sécurité
Logement aux Résidentiels de St-Sulpice de Royan (17)
  • Des escaliers en toute sécurité

Installer une rampe est un premier réflexe pour les personnes âgées. Si nécessaire un plan incliné viendra faciliter l’accès à la porte d’entrée, pratique quand on a un chariot ou des courses à faire entrer dans la maison.

  • Salle de bains

Revêtements de sols antidérapants, douche à l’italienne sont des incontournables pour un logement adapté. Dans le cas où vous ne pourriez pas supprimer votre baignoire, équipez là tout simplement d’une planche de bain pour sécuriser son accès. Faciles à installer, les modèles proposés s’adaptent à la plupart des baignoires. Avec un revêtement antidérapant et une assise ergonomique, c’est une solution particulièrement simple pour sécuriser l’accès à la baignoire.

  • Analyser votre logement

Avez-vous déjà effectué un diagnostic de votre logement ? Savez-vous s’il est adapté ? Pour ce faire, consultez un professionnel spécialisé dans l’adaptation des lieux de vie. D’ailleurs, certaines caisses de retraites complémentaires offrent aux personnes âgées, vivant à domicile, la visite d’un ergothérapeute pour un coût réduit. Après une analyse du logement, il vous fera des recommandations personnalisées pour en optimiser le confort et la sécurité. Pour en savoir plus renseignez vous auprès du CLIC de votre lieu de résidence, de l’ADIL (Agence Départementale d’Information sur le Logement) ou de la Fédération Soliha. Ces organismes pourront par conséquent vous accompagner dans vos démarches que vous soyez propriétaire ou locataire.

  • La téléassistance

Pendentif, clip, bracelet, le dispositif de téléassistance peut prendre différentes formes. A chaque fois le principe est le même. L’abonné active un bouton d’alarme en cas de besoin. En retour il est appelé via le dispositif (et non le téléphone). Si nécessaire, la centrale contacte les proches ou les secours. Certains dispositifs prévoient même des détecteurs de chute qui permettent d’alerter la centrale sans utiliser le bouton d’alarme. De nombreuses sociétés proposent des services de téléassistance. Par conséquent, n’hésitez pas à comparer les tarifs, les alertes proposées et surtout l’adéquation entre ces services et votre mode de vie (sédentaire ou plus actif, etc).

  • Toujours plus avec la domotique !

De nouveaux équipements de domotique font leur apparition chaque jour. Volets roulants à fermeture automatique, détecteur de présence, détecteurs de fumée sont désormais des classiques au domicile des personnes âgées. D’autres dispositifs plus poussés sont mis au point non seulement pour apporter une aide aux personnes âgées, mais aussi pour rassurer les proches ou les aidants. Sans remplacer la présence d’une aide à domicile, ces équipements permettent donc à l’entourage de piloter à distance certains équipements tels que le chauffage. Ou encore d’être informé à distance sur certaines actions telles que l’ouverture du réfrigérateur.  Ceci permettra par conséquent de s’assurer que la personne âgée conserve un mode de vie adéquat, sans oubli de repas par exemple. Un dispositif particulièrement rassurant quand un senior se trouve confronté à des problèmes de perte de mémoire.

  • Adapter son mode de vie pour plus de sécurité

Au-delà des équipements, c’est tout un mode de vie qu’il faut veiller à adapter. L’activité physique en fait partie.

Présente dans toute la France, l’association Siel Bleu propose par exemple des cours de gymnastique adaptée aux personnes âgées. Dispensés dans des gymnases, maison de retraite médicalisée, des résidences seniors avec services ou encore dans des hôpitaux. Ces cours aident les personnes âgées à conserver ou à retrouver de la mobilité. Ils permettent le travail de l’équilibre, l’apprentissage de bonnes postures et de bons mouvements pour notamment se relever en toute sécurité. Au-delà de l’activité physique, ces séances sont aussi l’occasion de nouer des liens avec d’autres, seniors ou plus jeunes.

Continuer à bouger, c’est aussi pour les seniors une très bonne façon de rester chez soi en toute sécurité.

Seniors chez soi en toute sécurité
Jardinage aux Résidentiels de Château d’Olonne (85)

 

Donnez votre avis !

♥ Vous êtes sensible aux enjeux des risques domestiques et vous souhaitez bénéficiez de conseils et bonnes pratiques ? Et si vous participiez à des enquêtes sur de nouveaux produits et services destinés à faciliter la vie quotidienne ? Calyxis vous propose de faire partie de ses panélistes.

Laisser un commentaire

Votre e-mail ne sera pas publié.

Vous devriez aimer

vivre en residence seniors demander un devis

Lire la suite